censure
De nombreuses expression témoignent du caractère litigieux et subversif d’une littérature attentant aux bonnes mœurs, mais qui restent accessible aux initiés «sous le manteau», au «second rayon» des libraires, dans «l’enfer» des bibliothèques.
Il s’agit du contrôle qu’exercent les pouvoirs publics ou les instances religieuses sur les médias. L’interdit de publier, d’afficher ou de diffuser de l’écrit, de la parole, ou de l’image, est de tous les siècles et de tous les régimes. S’agissant de vérifier, recenser, normaliser tout savoir en matière de «moralité sexuelle», aux côtés des prohibitions inspirées par les milieux confessionnels, la censure civile s’exercera au nom de la décence et de la protection des mineurs.
Imprimatur
Instauré par un «mandement» de François I° du 18 mars 1521, ce «permis d’imprimer» est délivré par l’Université qui édite l’ouvrage, or, cela revient à imposer à tout texte un tant soit peu subversif une censure religieuse puisque l’Eglise contrôle l’Université à travers sa Faculté de théologie, et ses groupes de pression, dirions-nous aujourd’hui, auprès de la Cour.
le DICO de l'amour et des pratiques sexuelles Par Jacques Waynberg

Dictionnaire de Sexologie. 2013.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CENSURE — En 1828, à une époque où l’on se plaignait amèrement des méfaits de la censure, Benjamin Constant en a fourni une excellente définition: «La censure, violation insolente de nos droits, assujettissement de la partie éclairée de la nation à sa… …   Encyclopédie Universelle

  • censure — cen·sure / sen chər/ n: an expression of official disapproval a House resolution approving a censure of the representative censure vt Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • censure — CENSURE. s. f. Correction, répréhension. Soumettre ses écrits à la censure de quelqu un. Subir la censure de quelqu un. Souffrir la censure. S exposer à la censure.Censure, se dit aussi en matière de Dogme, d Un Jugement qui porte condamnation.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • censure — Censure. s. f. Correction, reprehension. Je soûmets mes escrits & mes actions à vostre censure. subir la censure de quelqu un. souffrir la censure. s exposer à la censure. Il signifie aussi, Le jugement & la condamnation d un livre. La censure… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Censure — Cen sure, n. [L. censura fr. censere: cf. F. censure. Cf. {Censor}.] 1. Judgment either favorable or unfavorable; opinion. [Obs.] [1913 Webster] Take each man s censure, but reserve thy judgment. Shak. [1913 Webster] 2. The act of blaming or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • censure — Ⅰ. censure UK US /ˈsensjər/ US  /ˈsenʃər/ noun [U] FORMAL ► strong criticism or disapproval: »The former brokers, charged with selling unsuitable investments, face censure and fines of $10,000 each. Ⅱ. censure UK US /ˈsensjər/ US  /ˈsenʃər/ verb… …   Financial and business terms

  • Censure — Cen sure, v. i. [imp. & p. p. {Censured}; p. pr. & vb. n. {Censuring}.] [Cf. F. ensurer.] 1. To form or express a judgment in regard to; to estimate; to judge. [Obs.] Should I say more, you might well censure me a flatterer. Beau. & Fl. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • censure — [n] severe criticism admonishment, admonition, blame, castigation, condemnation, disapproval, dressing down, objection, obloquy, rebuke, remonstrance, reprehension, reprimand, reproach, reproof, stricture; concepts 52,410 Ant. approval,… …   New thesaurus

  • Censure — Cen sure, v. i. To judge. [Obs.] Shak. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • censuré — censuré, ée (san su ré, rée) part. passé. Opinion malsonnante et censurée par l Église …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • censure — CENSURE: Utile, on a beau dire …   Dictionnaire des idées reçues

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”